Le Contrat d'Engagement Jeune (CEJ)

Un parcours pour favoriser l’accès à l’emploi des jeunes

Le Contrat d'Engagement Jeune, c'est quoi ?

En vigueur depuis le 1er mars 2022, le contrat d’engagement jeune est un droit visant à aider les jeunes qui présentent des difficultés d’accès à l’emploi durable à trouver un emploi ou un contrat en alternance et à lever les freins périphériques pour les rendre autonomes, grâce à un accompagnement individualisé adapté et un parcours intensif.

Le Contrat d'Engagement Jeune, comment ça marche ?​

Le Contrat d’Engagement Jeune propose aux jeunes un accompagnement personnalisé et intensif avec un objectif d’entrée plus rapide et durable dans l’emploi.

L’accompagnement d’une durée de 6 à 12 mois, renouvelable jusqu’à 18 mois dans certains cas, propose des phases d’accompagnement collectif ainsi que des phases d’accompagnement individuel constituées d’entretiens individuels de suivi, de formations, stages et périodes d’emploi.

 

Le Contrat d'Engagement Jeune, c'est pour qui ?​

Le contrat d’engagement jeunes est ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans révolus (ou 29 ans révolus lorsqu’ils sont reconnus travailleurs handicapés) qui ne sont ni en études, ni en formation, et qui rencontrent des difficultés d’accès à l’emploi.

Les difficultés d’accès à l’emploi sont appréciées au regard de la situation du jeune, notamment de la nature du contrat de travail et de sa quotité de travail le cas échéant.

Le Contrat d'Engagement Jeune, c'est combien ?​

Pour sécuriser le parcours, le contrat d’engagement jeune donne droit aux bénéficiaires à une allocation mensuelle cumulable avec des revenus d’activité s’ils ne dépassent pas le plafond de 300 € par mois. Au-delà de ce plafond, l’allocation est dégressive.

Le montant de l’allocation est variable en fonction de l’âge et des ressources :

  • 528 € lorsque le jeune est majeur et rattaché à un foyer fiscal non imposable ;
  • 316.80 € lorsque le jeune est majeur et rattaché à un foyer fiscal à faibles revenus (première tranche du barème de l’impôt) ;
  • 211.20 € lorsque le jeune est mineur et rattaché à un foyer fiscal non imposable ou à faible revenus.
  • 0 € si le jeune constitue ou est rattaché à un foyer fiscal imposable, supérieur à la tranche 1

Ces pages peuvent vous intéresser